Quand la souffrance débouche sur un chemin de vie.

De Colmar à Kaboul est le récit poignant d’un parcours de vie hors du commun. Le témoignage d’une vie où l’abîme de la souffrance et du désespoir se trouve submergé par le renouveau et la lumière.

La vie d’Ariane aurait dû s’arrêter après la mort de Frantz.. Son unique fils de dix ans décéda après un âpre combat contre la leucémie. Immergée dans une tristesse infinie, Ariane avait planifié son suicide. Mais son mari Jacques l’emmena dans une recherche spirituelle qui changea radicalement le cours de leur existence: “Nous devrions d’abord tenter de savoir s’il y a une vie après la mort”.
Leurs découvertes spirituelles et leur inattendue foi en Dieu les amenèrent jusqu’en Afghanistan pour fonder Le Pélican. Ni les attentats, ni les kidnappings, ni les menaces de mort, ni les trahisons, ni même la mort de son mari n’empêcheront Ariane d’aimer ses amis hazaras.
Depuis vingt ans, elle oeuvre en faveur des femmes, des enfants et des sourds-muets de Kaboul pour leur donner un espoir et un avenir. Même si chaque jour passé pourrait être le dernier.

 

réserver ce média >>

Ariane Geiger Hiriart a fondé Le Pélican en 2002, une ONG qui centre son action sur l’éducation des enfants et des femmes hazaras. Les Hazaras constituent l’une des ethnies les plus défavorisées de Kaboul.